Marie-Françoise Bechtel, Députée de la 4e circonscription de l'Aisne


Pétition citoyenne pour un service national obligatoire

Sécurité et intégration sont au coeur du défi à long terme que doit relever la France.

Pour la re-création d'un service national, obligatoire pour tous, creuset d'une égalité retrouvée par l'intégration et par un apprentissage actif des valeurs du civisme :
 

Dans la circonscription


Lundi 24 Avril 2017


Vigilance est le mot d’ordre qui s’impose à moi en ce lendemain de premier tour.
 
Vigilance d’abord pour éviter à la France le retour de tensions qui ont parfois hélas marqué son histoire avec les extrêmes droites fascisantes puis le pétainisme. Le Front National dément certes cette filiation, du moins sa dirigeante actuelle. Mais il  se pare des faux habits de la souveraineté. Il n’aime le peuple que malheureux parce que ce malheur qu’il ne cesse d’exploiter est le terreau sur lequel il prospère. Il trompe un peuple qui cherche la sortie de crise vers une souveraineté mieux respectée et une situation  économique et sociale  redevenue celle de l’ascenseur social. Il le trompe même deux fois : une première fois parce que le Front National est en réalité déchiré entre une tendance de type gaullisme social, celle que Florian Philippot a soufflée à Marine Le Pen et une tendance ultra-libérale, très sensible chez ceux qui suivent Marion Maréchal Le Pen (triomphalement élue au congrès récent du FN) en phase avec des représentants du patronat qui veulent d’abord une politique conforme à leurs intérêts. Et une seconde fois parce que Marine Le Pen  n’a pas la solution aux problèmes qu’elle dénonce parfois justement, tels la subordination à l’ordo libéralisme allemand à travers une Commission européenne qui impose la règle d’airain des 3% de déficit budgétaire ainsi que les excès de l’euro globalement nuisibles à la bonne santé de notre économie. Mais sortir de l’étau demande capacité de négociation, réflexion conduite de longue date sur les obstacles et non improvisation à l’occasion d’une campagne électorale. Le programme du FN à le supposer unifié ferait plus de mal que de bien à notre pays.

Positions


Mardi 18 Avril 2017


Il fallait commémorer l’offensive Nivelle. Il était difficile de le faire : entre les erreurs stratégiques, la profonde lassitude des Poilus, la durée d’une opération qui aurait dû être brève et victorieuse, a fini par se frayer une mémoire dont ce dimanche fut l’apogée.

Cette mémoire est d’abord due à l’effort de notre département, il ne faut point l’oublier, puisqu’elle a commencé sur cette terre inondée de sang par le fleurissement régulier des tombes et des lieux de combat sous l’impulsion de l’Union Nationale des Combattants. Oui, notre territoire s’est toujours souvenu ; il a su attendre patiemment, avec persévérance et détermination la gloire de la reconnaissance nationale.
 

Positions


Vendredi 14 Avril 2017


L’activité économique repart comme le montre, depuis le début de l’année, la progression de l’intérim mais aussi celle de nombreux fournisseurs des entreprises de production, tels les fournisseurs de pièces mécaniques. C’est aussi la conclusion des 4 000 dirigeants des entreprises des Hauts de France qui ont fait l’objet de l’enquête annuelle de conjoncture faite par la CCI. Ce re-frémissement laisse un peu d’espoir mais pas au point de fermer les yeux sur l’essentiel : notre économie, pour repartir, a besoin d’investissement et nos salariés de formation.
Comment déclencher ces leviers ? Ce sera la grande question pour la France de l’après présidentielle.

Dans la circonscription


Dimanche 9 Avril 2017


Nul besoin d’être expert ou collectionneur pour apprécier le travail de ces passionnés de la miniaturisation.

Organisé par le Comité des fêtes, le salon de la maquette de Cuffies réunissait des spécialistes des Legos, des Meccanos, des figurines, des avions et bien sûr des trains. Une belle diversité mais des points communs : patience et minutie.

 

Dans la circonscription


Samedi 8 Avril 2017



L’AMVCC, association entièrement dévolue au rayonnement de Coucy, tenait son assemblée générale il y a quelques jours. Les difficultés de l’an dernier, notamment les intempéries, n’ont pas entamé l’énergie : les répétitions du prochain spectacle sont d’ailleurs en cours.

Au spectacle "Coucy à la Merveille" – hors enceinte du château cette année – s’ajoutent les Seigneuriales, grande foire médiévale des 29 et 30 avril, les chantiers en cours sur les vestiges et les stages ainsi que les travaux du groupe de recherches, d’études et de collections (GREC).

 

Dans les médias


Jeudi 6 Avril 2017


L'Union confronte régulièrement les points de vue sur des sujets sociaux. Voici mes arguments pour la défense des 35 heures.


L'Union - Pour ou contre : les 35 heures sur la sellette
Les salariés ont envie de gagner davantage, ne faut-il pas repasser à 39 heures avec une augmentation proportionnelle de salaire, comme le suggère la candidate du FN ?
 
Mais la majorité des salariés travaillent déjà 39 heures ! Ce n’est pas la durée du travail qui nous distingue c’est sa rémunération : les 35 heures sont le seuil au-delà duquel les heures sont rémunérées comme heures supplémentaires. Il faut en rester là car la question du pouvoir d’achat est centrale.

 
Certains secteurs du service public, comme l’hôpital, ont du mal à appliquer les 35 heures faute de moyens. Comment améliorer leur situation sans creuser le déficit public ?
 
L’hôpital est un sujet très sérieux qui n’avait pas été correctement pris en compte à l’époque. Les personnels sont surchargés et ne prennent souvent pas tous leurs congés. Ils font des heures supplémentaires qui ne sont pas rémunérées. La situation est tendue comme une corde. On est arrivé au bout des économies de fonctionnement et il est indispensable de recruter. Ce n’est certainement pas là qu’il faut chercher des économies si l’on veut maintenir notre système de santé, un des plus performants au monde mais qui commence à souffrir.
 

Positions


Mardi 4 Avril 2017


« La France séduit les investisseurs » est le gros titre d’Aujourd’hui en France. Quoique datée du samedi 1er avril, cette nouvelle n’a rien d’une plaisanterie. Jamais depuis dix ans, y est-il expliqué, la France n’a autant attiré les capitaux étrangers. Les investissements directs des étrangers en France sont passés de 25,7 milliards en 2008 à 40,7 milliards en 2016. Les salariés Français sont regardés par le président d’un grand groupe Chinois (Chemchina) comme « uniques, créatifs et innovants ». Ce dirigeant ajoute que « la France devrait être un phare pas seulement européen mais mondial » par ses qualités dans la recherche et le développement. 

Le même journal, dans une chronique « Sur la route de la France qui gagne » met l’accent sur les capacités exportatrices de l’Occitanie, y compris dans les zones rurales « où la tradition s’exporte ». Tout cela conduit à méditer pour l’avenir.

1 2 3 4 5 » ... 105



Inscrivez-vous à ma lettre d'information



Partagez mon site

Facebook
Twitter
Rss







@MFBechtel
MF Bechtel : "Vigilance est le mot d’ordre qui s’impose à moi après ce premier tour" https://t.co/vdQ8sjnfOU
MF Bechtel : RT @MarianneleMag: "Le bonheur est une idée neuve en Europe", retrouvez le dernier billet de @MFBechtel sur son blog Marianne https://t.co/…
MF Bechtel : La #Guyane en mauvais état et pas un mot de Christiane Taubira.