Marie-Françoise Bechtel, Députée de la 4e circonscription de l'Aisne
Envoyer à un ami
Version imprimable

Dans les médias

"Cela fait maintenant 20 ans que les élites ont abandonné le peuple"

Lundi 23 Septembre 2013


J'étais l'invitée de Ce soir (ou jamais !) sur France 2, animée par Frédéric Taddeï, le 20 septembre.

Thèmes : Front national, mondialisation, insécurité, affaire du bijoutier de Nice, laïcité.

Avec Georges Balandier, anthropologue, Raphaël Liogier, sociologue des religions, Denis Tillinac, écrivain, David Mascré, philosophe et ancien conseiller de Marine Le Pen, Juliette, chanteuse, Fabien Jobard, sociologue, Alexandra Onfray, présidente du syndicat Magistrats pour la justice, et le psychiatre Philippe Brenot.


"Cela fait maintenant 20 ans que les élites ont abandonné le peuple"
Verbatim :

- Sur le FN : "Dans l'héritage de la France libérale et sociale-libérale qui se dessine depuis 30 ans, le FN a joué son rôle : il y avait une adhésion de Jean-Marie Le Pen à la France libérale, il n'était pas inquiet à l'idée d'une économie financiarisée."

"Quand Marine Le Pen dit "laïcité", il faut entendre "Islam".

- Sur la laïcité : "La laïcité est faite pour protéger la liberté de conscience, non de croyance"

"On ne peut pas objectivement dire que la France favorise le communautarisme. Nous sommes restés sur l'idée de l'intégration républicaine. Je note que le Royaume-Uni, depuis les attentats de 2005 commis par des Britanniques d'origine pakistanaise, se détourne du communautarisme et regarde de près le système français. Cessons de nous flageller, la République française a un modèle !"

- Sur la mondialisation et l'Europe : "Cela fait maintenant 20 ans que les élites ont abandonné le peuple : la droite a liquidé le gaullisme parce qu'elle s'est libéralisée et qu'elle voulait le marché. Il a donc bien fallu accepter l'Europe. De Gaulle avait d'ailleurs dit qu'après lui, la droite redeviendrait ce qu'elle avait toujours été. En face, les socialistes ont fini par accepter le marché pour avoir l'Europe. Ceci a noué une alliance historique redoutable et depuis, nous sommes dans le vide."

- Sur l'insécurité : "Chaque fois qu'on fait des sondages sur la sécurité dans ce pays, depuis 30 ans, pour les Français, la première cause d'insécurité est l'emploi."

- Sur l'affaire du bijoutier de Nice (passible de 30 ans de prison) : "On ne peut pas dire qu'il faille lutter fermement contre les déliquants et d'un autre côté être laxiste au motif qu'il y a un certain ressenti. C'est l'un ou l'autre. Il y a une justice ou il n'y en a pas."






Inscrivez-vous à ma lettre d'information



Partagez mon site

Facebook
Twitter
Rss







@MFBechtel
MF Bechtel : Bribes d'actualité : quelques interrogations Les difficultés politiques de l'Allemagne, les rapports de l'Etat ave… https://t.co/FuajaFcxqo
MF Bechtel : Le budget de l’Etat : quelques leçons Mon nouveau billet est en ligne 👇 https://t.co/DiYDZi7UFF
MF Bechtel : Collectivités territoriales : avis de tempête ? Mon nouveau billet est en ligne --> https://t.co/QLU011oFsR