Marie-Françoise Bechtel, Députée de la 4e circonscription de l'Aisne

Avec des caractéristiques différentes, voici deux départements qui ont au moins en commun d’être touchés par la désindustrialisation et de se sentir éloignés des centres de décision. Deux départements qui ont aussi en commun de porter très haut le Front National dans les urnes. Le niveau particulièrement élevé du score réalisé hier dans la quatrième circonscription du Doubs par une  candidate FN pourtant peu charismatique tient sans doute à l’effet Moscovici : il s’agissait de remplacer un homme cumulant jusqu’à la caricature ce que les électeurs peuvent reprocher aux hommes de pouvoir entre l’abandon de la politique industrielle et l’abdication de toute volonté nationale en Europe. Mais il témoigne aussi d’une  tendance lourde, si lourde que, de scrutin en scrutin, on ne parvient plus à s’en défaire. Cette tendance ne gêne qu’en apparence une  classe politique dont le désarroi  porte plus sur les chiffres électoraux que sur ce qu’ils révèlent.

Article publié dans La Montagne - propos recueillis par Nicolas Mahey


La députée Marie-Françoise Bechtel a tenu une conférence sur l’épuisement au travail au Colisée
Pression. Surinvestissement. Harcèlement. Et soudain, l’effondrement. Marie-Françoise Bechtel, députée de l’Aisne, en appelle à une reconnaissance du « burn-out » comme maladie professionnelle. Elle était lundi l’invitée de la section PS de Moulins.

Entretien

Rapidement, le « burn-out », c'est quoi ? Le mot est anglais : Ce sont des études de psychanalyses américaines qui l'ont identifié, dans les années 1980. Il désigne une sorte de lente extinction, un effondrement, comme lorsqu'une flamme a fini de brûler. En français, "épuisement nerveux au travail". Ça commence par un surinvestissement, puis par le sentiment de ne pas pouvoir y arriver. A un moment, on craque. Avec les symptômes habituels de la dépression. Tous les témoignages que j'ai reçus vont dans ce sens : Un jour on s'approche un peu trop de la fenêtre…

Positions


Lundi 26 Janvier 2015


Dans les temps que nous vivons en Europe,  on est toujours saisi d’une certaine gratitude lorsqu’un peuple relève la tête et exprime clairement sa volonté. La France l’avait fait en 2005 lors du referendum sur la « Constitution européenne ».

C’est ce qu’a fait hier le peuple grec. Avec plus de succès, faut-il espérer.

Le vote d’hier  nous donne par-là plusieurs leçons :
 
  • La première leçon est que, contrairement à la diabolisation de la souveraineté  si chère aux partis de gouvernement, celle-ci s’exprime par la voix d’une gauche progressiste. Il faut mesurer l’importance d’une telle émergence à l’heure où tant de mouvements d’extrême droite trustent la question de la souveraineté, y compris chez nous.

Dans les médias


Vendredi 23 Janvier 2015


Journal l'Union du 23 janvier 2015 - propos recueillis par Gilles Grandpierre


"Il faut redéfinir ce qu'on appelle filières"
www.lunion.com

La députée de l'Aisne Marie-Françoise Bechtel (Mouvement républicain et citoyen) fait partie de la commission d'enquête parlementaire sur la surveillance des filières jihadistes qui auditionnait mercredi le ministre de l'Intérieur. Elle a été rapporteur de la première  loi contre le terrorisme en 2012.

Les premières mesures annoncées vous semblent-elles à la hauteur des enjeux ?

Positions


Lundi 19 Janvier 2015


Après l’émotion, quelques réflexions


L’élan avec lequel le peuple français a manifesté le 11 janvier à Paris comme en province ne doit pas retomber. Je le disais dans mon dernier billet, il appartient aux politiques de répondre à la question sous-jacente qui leur a été posée par les Français : comment faire vivre la République ?

1 ... « 34 35 36 37 38 39 40 » ... 68



Inscrivez-vous à ma lettre d'information



Partagez mon site

Facebook
Twitter
Rss







@MFBechtel
MF Bechtel : RT @fondarespublica: ⚡️Retrouvez dès maintenant les meilleurs moments de notre colloque “Les nouvelles routes de la soie, la stratégie de l…
MF Bechtel : RT @fondarespublica: .@MFBechtel : "le tour d'horizon ne serait peut-être pas complet si nous ne commentions pas le jeu avec la Corée du No…
MF Bechtel : RT @fondarespublica: .@MFBechtel : "Le mot 'coopération' est le mot que les Chinois emploient depuis le début du XXIè siècle ; faut-il les…