Marie-Françoise Bechtel, Députée de la 4e circonscription de l'Aisne

Envoyer à un ami
Version imprimable

Dans les médias

L'Union - Pour ou contre : les 35 heures sur la sellette

Jeudi 6 Avril 2017


L'Union confronte régulièrement les points de vue sur des sujets sociaux. Voici mes arguments pour la défense des 35 heures.


Les salariés ont envie de gagner davantage, ne faut-il pas repasser à 39 heures avec une augmentation proportionnelle de salaire, comme le suggère la candidate du FN ?
 
Mais la majorité des salariés travaillent déjà 39 heures ! Ce n’est pas la durée du travail qui nous distingue c’est sa rémunération : les 35 heures sont le seuil au-delà duquel les heures sont rémunérées comme heures supplémentaires. Il faut en rester là car la question du pouvoir d’achat est centrale.

 
Certains secteurs du service public, comme l’hôpital, ont du mal à appliquer les 35 heures faute de moyens. Comment améliorer leur situation sans creuser le déficit public ?
 
L’hôpital est un sujet très sérieux qui n’avait pas été correctement pris en compte à l’époque. Les personnels sont surchargés et ne prennent souvent pas tous leurs congés. Ils font des heures supplémentaires qui ne sont pas rémunérées. La situation est tendue comme une corde. On est arrivé au bout des économies de fonctionnement et il est indispensable de recruter. Ce n’est certainement pas là qu’il faut chercher des économies si l’on veut maintenir notre système de santé, un des plus performants au monde mais qui commence à souffrir.
 

 
Pensez-vous qu’il est économiquement réaliste de se diriger vers les 32 heures comme le proposent Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon ?
 
Cela me paraît absolument irréaliste sauf peut-être dans des situations spécifiques où le roulement est possible. C’est le problème de nombreux politiques : ils voient l’entreprise comme une réalité unique alors qu’il y a des différences considérables non seulement selon la taille mais aussi selon le secteur d’activité, l’exposition à la concurrence ou les besoins de modernisation.


Que pensez-vous de la proposition d’Emmanuel Macron de moduler la durée du travail en fonction de l’âge ?
 
On devrait pouvoir se défaire progressivement de son activité professionnelle à la fois parce qu’il est logique de travailler moins en vieillissant et parce que pour certains la coupure brutale de la retraite est un drame. Là, les 32 heures ont peut-être plus de sens mais il faudrait aussi tenir compte de la phase intermédiaire, celle où la vie de famille est la plus prenante et qui touche les trentenaires et quadragénaires. En bref, il y a devant nous un grand chantier sur le temps de travail, qu’il faudrait aborder en ayant en tête toutes ces différences de situation.


Article complet à retrouver sur le site de l'Union






Inscrivez-vous à ma lettre d'information



Partagez mon site

Facebook
Twitter
Rss







@MFBechtel
MF Bechtel : "Vigilance est le mot d’ordre qui s’impose à moi après ce premier tour" https://t.co/vdQ8sjnfOU
MF Bechtel : RT @MarianneleMag: "Le bonheur est une idée neuve en Europe", retrouvez le dernier billet de @MFBechtel sur son blog Marianne https://t.co/…
MF Bechtel : La #Guyane en mauvais état et pas un mot de Christiane Taubira.