Marie-Françoise Bechtel, Députée de la 4e circonscription de l'Aisne

Envoyer à un ami
Version imprimable

Législatives 2017

L'Union : La députée souhaite poursuivre son œuvre

Jeudi 18 Mai 2017


Marie-Françoise Bechtel brigue sa propre succession. Un challenge délicat mais possible.


Son slogan de campagne n’était encore connu du public. Le voilà, en avant-première : « une force pour notre territoire ».
Ce mercredi soir, Marie-Françoise Bechtel a lancé sa campagne pour conserver le poste qu’elle occupe déjà. Avec son comité de campagne, et son comité de soutien que préside Bernard Lefranc, l’ancien maire de Soissons. Une campagne d’ailleurs placée sous le signe du Bernard, puisque Bernard Brochain, le président de la communauté de communes de Chauny-Tergnier-La Fère, est le suppléant de la députée sortante. « Je trouve que Marie-Françoise Bechtel, notre députée, a tous les critères que je recherche pour défendre notre territoire, et accomplir à l’Assemblée nationale, un travail législatif qu’elle a déjà très bien mené pendant 5 ans », explique-t-il pour justifier son engagement.

Pareils compliments ont été donnés par Bernard Lefranc, toujours aussi bon tribun en véritable humaniste qu’il est : « Nous avons eu la chance d’avoir une députée avec une boîte à outils d’un haut niveau, chose que nous n’avions jamais eue auparavant. Alors que lors de son arrivée, une Parisienne, qui plus est énarque, nous avions des interrogations. Or, il n’y a qu’à regarder le travail qui a été fait. Ne le gâchons pas, en ne lui permettant de continuer ce double travail, ici, sur notre territoire, et là-bas, à l’Assemblée nationale ».

Les habitants de cette 4 e circonscription vont donc recevoir dans leur boîte aux lettres, un premier tract. « C’est un peu mon bilan, expliquait l’ancienne directrice de l’ENA, notamment l’obtention que le Soissonnais soit classé dans les dix territoires fragiles, ce qui s’est traduit par un plan d’accompagnement des mutations économiques de ce territoire. Comme il y a eu pour le secteur de Chauny – Tergnier – La Fère, en plus du Soissonnais, le retour des aides publiques, qui n’étaient plus accordées, pour aider les projets de reprises et d’investissement ».

Mais la vice-présidente de République moderne, le club politique de Jean-Pierre Chevènement, a aussi bien marqué son positionnement vis-à-vis du gouvernement. L’ancien, avec qui elle n’a pas été d’accord, et celui qui est en place depuis ce mercredi après-midi : « J e n’ai pas voté la loi El Khomri, je ne voterai pas une loi Macron 2. Je ne ferai pas d’obstruction à une loi bonne pour le pays. Par exemple, la gestion du chômage au niveau de l’État me semble être une bonne chose. Tout comme la nomination de Nicolas Hulot au ministère de l’Écologie. C’est très rassurant car nous avons là, un homme mature et réfléchi dans ce domaine ».






Inscrivez-vous à ma lettre d'information



Partagez mon site

Facebook
Twitter
Rss







@MFBechtel
MF Bechtel : Parmi tous les défis qui attendent Emmanuel Macron, celui de faire vivre les institutions n’est pas le moindre https://t.co/oDWj8qRXdX
MF Bechtel : "Je souhaite que notre territoire ne soit pas l'oublié de cette République qui me tient au corps" #Circo0204
MF Bechtel : "Je souhaite poursuivre pour la reconstruction économique de notre territoire" #Circo0204